Actualités

Trois ans au service des enfants indiens
bilan et perspectives

Habituellement, la rédaction d’un billet pour « Les Rameaux Verts » commence par un échange avec Sœur Dorathi, la directrice du HRC (Hemerijckx Rural Centre), qui me rapporte les faits marquants des mois écoulés. Nous choisissons ensemble les thèmes à traiter en relation avec les actions importantes ou les besoins les plus pressants. Je rédige ensuite la rubrique « Inde du Sud » en assemblant les éléments transmis par Sœur Dorathi.

Cet été, je ne peux procéder de la sorte, car Sœur Dorathi est en déplacement en France au sein de sa congrégation des Missions étrangères de Toulouse, et je ne souhaite pas la déranger. Aussi, est-ce pour moi l’heure d’un premier bilan ? Voici trois ans déjà qu’Isabelle Turquin m’a suggéré de rejoindre l’équipe opérationnelle des Rameaux Verts pour succéder à Elisabeth Tarrade comme responsable « Inde du Sud ». Très vite, Élisabeth m’a initié à la connaissance du HRC de Rawttakuppam à proximité de Pondichéry. J’ai rapidement pris contact avec Sœur Dorathi qui est devenue une amicale correspondante régulière et qui me confie ses préoccupations et ses espoirs. Trois années sont passées très vite, marquées par la pandémie mondiale de Covid-19. Celle-ci m’a interdit de me rendre en Inde pour l’instant.

Les lecteurs habituels du bulletin des Rameaux Verts ont pu suivre l’évolution de notre aide à la communauté soutenue par le HRC. Celle-ci est apportée aux enfants les plus défavorisés, soit directement, soit en assistant leurs parents. Vous vous souvenez certainement de la terrible année 2020, lorsqu’une subvention exceptionnelle des Rameaux Verts a sauvé des familles de la famine en leur procurant du riz pour l’alimentation de base, des chèvres pour le lait aux enfants et des bâches pour assurer l’étanchéité des cabanes abritant les membres de la communauté Adhiyan.

En dehors des situations exceptionnelles, nous nous employons avec Sœur Dorathi à rendre l’activité du HRC la plus autosuffisante possible. L’une des ressources du HRC est la location d’une salle polyvalente que les Rameaux Verts ont contribué à rénover avec l’association Coup de pouce, partenaire particulièrement apprécié pour son efficacité. À l’avenir, une nouvelle salle pourrait être édifiée, afin de permettre d’autres activités et générer des revenus complémentaires pour le HRC.

Pour que ce bilan soit complet, il convient de mentionner les parrainages d’écoliers et lycéens par les membres des Rameaux Verts. Ces parrainages, jadis coordonnés par Sophie Tabourin, sont aujourd’hui animés par Laurence Coutaye.

Afin de préparer l’avenir, nous recherchons de nouveaux partenaires pour aider les Rameaux Verts dans leur action en faveur des enfants défavorisés de l’Inde du Sud. Vos suggestions ou votre aide sont les bienvenus. Après trois années d’engagement associatif au sein des Rameaux Verts, je ne regrette pas le temps et l’énergie dépensés au profit des jeunes Indiens de la région de Pondichéry, car nos actions sont concrètes et les résultats perceptibles. Nous vous en rendons compte régulièrement dans les lignes de ce bulletin.

En définitive, les succès des Rameaux Verts vous appartiennent, car rien ne serait possible sans vos dons renouvelés et vos legs généreux. Nous vous en remercions au nom des bénéficiaires et nous vous engageons à les soutenir durablement.

Jean-Luc Lefebvre, Responsable Inde du Sud